Beauté

Lumière pulsée ou comment j’ai dit au revoir à (presque) tous mes poils

by Magaly / 4 mois ago

Brune et d’origines méditerranéennes je suis l’archétype de la personne qui rend heureuse le poil. Armée de ma pince à épiler je suis partie au front contre l’envahisseur ! Après plusieurs années, à me débattre avec des bandes de cire qui me collaient plus les doigts que m’enlevaient les poils ou à me contorsionner dans les positions les plus invraisemblables pour déloger l’ennemi, j’ai pris la décision d’essayer une nouvelle arme : la lumière pulsée !

Lumière pul-« quoi » ?

Petit topo rapide sur le fonctionnement : il s’agit d’une technique semi-permanente qui envoie une lumière au poil grâce à des lampes « flashs ». La mélanine, pigment colorant du poil, va capter la lumière entraînant une forte chaleur qui sera transmise au bulbe pileux le rendant inactif.

Les séances vont être programmées environ toutes les 8 semaines. En effet, cette méthode se base sur le cycle de vie du poil qui se divise en trois étapes. C’est au cours de la phase de croissance que la lumière pulsée sera efficace.

Le nombre de séances peut varier de 8 à 10, tout cela va dépendre de votre pilosité et de votre type de poil. Une peau claire avec un poil foncé répondra mieux au traitement qu’une peau claire avec un poil blond.
Il peut aussi exister des contre-indications comme une couleur de peau foncée qui peut subir des brûlures. Certains centres utilisent des machines spécifiques à ces types de peau. Il est donc important de bien vous renseigner sur le centre où vous comptez effectuer la lumière pulsée.

Les tarifs vont dépendre de la zone traitée et du nombre de séances effectuées par exemple, pour les aisselles compter dans les 800€. Pour les jambes on sera plus dans les 1200€.
Des centres, comme Nuess, peuvent proposer des forfaits illimités: vous ne payez pas la séance mais l’efficacité. Vous aurez un tarif global qui sera fixé avant de commencer le traitement (peu importe le nombre de séances).

Mon avis ?

C’est bien beau tout ce charabia, je vous entends d’ici «  Mag ! On veut du concret ! ».

Mon expérience avec la lumière pulsée a débuté il y a 6 ans et s’est terminée l’année dernière. J’ai traité trois zones : la moustache, les aisselles et le maillot. Globalement je suis assez satisfaite du résultat, je n’ai plus à me soucier de mon épilation lors des sorties (bien trop rares) à la plage.

Quand j’ai commencé mon traitement la technicienne m’avait dit « Nous traiterons 90% de la zone grâce à notre méthode ». Le deal est respecté, le peu de pilosité qu’il me reste sur le maillot et les aisselles je la retire à la pince à épiler tous les deux-trois mois.
Par contre, si je dois mettre un bémol ça serait sur ma moustache duveteuse. Je n’ai pas vu la différence avant/après et me suis donc résignée à retrouver ma crème décolorante visage.

Pour ce qui est du traitement en lui-même, mes séances étaient tous les trois mois. Entre les rendez-vous je ne devais ni épiler, ni raser pour ne pas casser le cycle du poil. Autant vous prévenir, l’épilation peut-être douloureuse, je me souviens m’être accrochée à la table (je suis aussi légèrement douillette donc information à prendre avec des pincettes). Mais au fil des séances les poils disparaissent, la douleur avec.

 

Et vous ? Avez-vous tenté l’expérience ? Quelles sont vos méthodes d’épilation ?

 

 

Crédit Photo: unsplash.com, Phi Phi

You Might Also Like

2 comments on “Lumière pulsée ou comment j’ai dit au revoir à (presque) tous mes poils

  1. Je suis également brune, avec des origines espagnoles, et les poils me mènent la vie dure ! J’avais vaguement pensé à cette idée de lumière pulsée mais je me demande si ces séances ne sont pas mauvaises pour la peau. D’autre part, je reconnais que le tarif si onéreux m’empêche actuellement d’avoir recours à cette méthode. Pourtant, ne plus avoir à se soucier de ses poils doit être soulageant !

    • Bonsoir Emmanuelle, pour ma part j’ai beaucoup réfléchi avant de me lancer dans l’aventure, comme toi, j’avais quelques appréhensions. Mais après en avoir parler avec mon dermatologue et avoir fait des recherches sur cette méthode, je me suis laissée tenter.

      Certains centres proposent des tarifs illimités: on paye pour le soin global et non chaque séance, ce qui au final nous fait faire quelques économies. Pour les aisselles j’ai payé dans les 110€ pour toutes mes séances, à l’époque la méthode était nouvelle et mon centre venait d’ouvrir, j’ai eu beaucoup de chance!

      Il existe peut-être d’autres méthodes moins invasives et moins coûteuses, il me semble avoir entendu parler d’une crème aux œufs de fourmis qui amènerait à une épilation sur le long terme.
      Bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*
*